Waiting

 » Je sais qu’il y a plus de désir en moi, mon corps attend quelque chose… Voilà, c’est ça mon sujet… C’est Onan, celui qui donne son nom à l’onanisme, le personnage biblique, le sensuel. La bible et la sensualité… Ca m’intéresse les mélanges. Onan, c’est le plaisir total, absolu, dans une solitude terrifiante.

Derrière cette recherche d’extase solitaire, s’expose la peur du vide, le rien, point de rencontre avec une autre vie, avec la mort. Parfois, le vide emplit mon corps comme un désir de mort.

Le DESIR… Il y a un désir qui vibre en moi, et je cherche depuis longtemps l’endroit précis où ça tremble… C’est peut-être cette onde qui est la source de ma danse.  »

Carlotta Ikéda, propos recueillis par Stéphane Vérité.