f k m

Medea

La rencontre de Carlotta Ikeda avec Pascal Quignard s’est cristallisée autour de Médée, celle de la tragédie d’Euripide. Il s’agit de danser l’amour, d’écrire la préméditation, d’incarner l’effroi, d’exprimer le caractère complexe et contradictoire du personnage de Médée, qui représente à la fois l’humanité à travers sa passion et l’inhumanité par ses actes.

 

Zarathoustra – Variations

 » C’est un mouvement lent comme l’angoisse, une sensation de plonger dans une masse duveteuse et limpide à la fois. C’est une traversée autant qu’un spectacle. (…)

Les images s’enchaînent, les corps grimacent. Une étrange torpeur saisit, qui fait perdre et le sens de la durée et l’exigence de logique. On accepte aussi bien ces sorcières très drôles et grotesques, que cette figure féminine et solitaire, abandonnée sous la lumière dans une lenteur hiératique. La force de cette pièce est là, en ce qu’elle n’est pas complètement un spectacle, mais aussi une expérience de plongée dans l’ambiguïté des corps, attirante et repoussante à la fois, sans pour autant renoncer à être un spectacle.  »

Philippe Verrièle.
Extrait d’un article paru dans www.webthea.com le 07/11/05

Sora No Ao

Leur expression est épurée, comme si elles avaient arraché de leur visage toute trace de passion ou de sentiment, quelque fussent les circonstances dans lesquelles elles se trouvent. Certes, elles regardent quelque chose, mais ce quelque chose n’existe pas dans le même espace que celui dans lequel leurs corps ont été placés.
Elles regardent de face, et scrutent ceux qui les dévisagent. Elles inclinent leur tête, ou tendent leurs oreilles, leurs gestes nous donne l’impression que pour elles, la réalité ordinaire de ce monde a été renversée et qu’elles nous donnent à voir à la perfection ce retournement.
Elles sont dans un autre monde où elles espèrent, enivrées.
Les chaines de leurs corps ou de leurs mémoires sont rompues et tout d’un coup l’inconnu fait irruption au coeur même du quotidien et du connu : la mort ou la vie, le rêve ou la réalité, l’inconnu et le connu, tous ces aspects, désormais de valeur égale, peuvent vivre dans un même espace.

Carlotta IKEDA

Mémoire

LE DERNIER EDEN

Pièce pour 3 danseurs.
Chorégraphie de Ko Murobushi.
Production Compagnie Ariadone
Création 1978 – Salle Papin, Carré Silvia Monfort – Paris

ZARATHOUSTRA

Pièce pour 10 danseuses.
Chorégraphie de Ko Murobushi.
Production Compagnie Ariadone
Création 1980 – Sogetsu Hall – Tokyo

UTT

Solo
Chorégraphie de Ko Murobushi.
Interprétation de Carlotta Ikéda.
Production Compagnie Ariadone
Création 1981 – Sogetsu Hall -Tokyo

HIME

Pièce pour 11 danseuses.
Chorégraphie de Ko Murobushi.
Coproduction Festival International de Montpellier
Compagnie Ariadone
Création 1985 – Festival de danse de Montpellier – Théâtre de Grammont

CHIISAKO

D’après un texte de Ishida Kazuo
Solo
Chorégraphie de Maro Akaji.
Interprétation de Carlotta Ikéda.
Coproduction Théâtre de la Bastille
Compagnie Ariadone
Création 1987 – Théâtre de la Bastille – Paris

BLACK GREY WHITE

Pièce pour 7 danseuses.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Coproduction Le Maillon – Strasbourg
Compagnie Ariadone
Création 1988 – Le Maillon – Strasbourg

UNE JOURNEE BLANCHE

Pièce pour 2 danseurs.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda & Hervé Diasnas
Coproduction Association de développement culturel et Ville de Quimper
Théâtre de la Ville de Paris
Sigma de Bordeaux
Dansen Hus – Stockholm
Compagnie Ariadone
Création 1990 – Auditorium de Quimper

LE LANGAGE DU SPHINX

Pièce pour 17 danseuses.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Coproduction IDDAC
Dansen Hus – Stockholm
Compagnie Ariadone
Création 1992 – Théâtre de Gironde – Saint Médard en Jalles

AÏ-AMOUR

Pièce pour 2 danseurs.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda & Ko Murobushi.
Coproduction Dansen Hus – Stockholm
Odeon
Serapion – Vienne
Compagnie Ariadone
Création 1993 – Dansen Hus – Stockholm

EN CHASSE

Pièce pour 5 danseuses.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Coproduction IDDAC
OARA
Compagnie Ariadone
Création 1995 – Théâtre de Gironde – Saint-Médard en Jalles

WAITING

Solo
Interprétation et chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Coproduction Théâtre National de la Danse et de l’Image de Chateauvallon (TNDI).
Fondation Beaumarchais (SACD)
Compagnie Ariadone
Création 1996 – TNDI Châteauvallon – Ollioules.

HARU NO SAÏTEN – UN SACRE DU PRINTEMPS

Pièce pour 10 danseuses.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda & Ko Murobushi.
Coproduction Théâtre de la Bastille – Paris
L’Octogone – Pully (Suisse)
Compagnie Ariadone
Création 1999 – Théâtre de la Bastille – Paris

TAMPOPO

Solo
Chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Interprétation de Mathilde Lapostolle.
Coproduction SACD dans le cadre de « Le Vif du Sujet » / Festival d’Avignon
Compagnie Ariadone
Production de reprise Office Artistique de la Région Aquitaine
Création 2001 – Jardin du Lycée Saint Joseph – Vif du Sujet
Festival d’Avignon

TOGUE

Pièce pour 8 danseuses.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Coproduction Festival de Marseille 2002
TNT Manufacture de Chaussures
Festival NOVART Bordeaux 2002
Association Médula
Compagnie Ariadone
Création 2002 – Vieille Charité – Festival de Marseille

ZARATHOUSTRA – VARIATIONS

Pièce pour 7 danseuses.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda & Ko Murobushi.
Coproduction Centre Culturel « Les Carmes » – Langon
IDDAC – Festival « Tendances »
Office Artistique de la Région Aquitaine – OARA
MIMOS / L’Odyssée – Scène conventionnée de Périgueux
Ballet Biarritz – Accueil Studio 2005
Compagnie Ariadone
Création 2005 – Centre Culturel « Les Carmes » – Langon

YOULEI NO KOTOBA – CORPS DE CRAIE

Solo
Chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Interprétation Anna Ventura.
Coproduction Danse à Lille
CDC de Roubaix / Nord Pas de Calais
Centre chorégraphique national de Caen / Basse Normandie
Compagnie du Palimpseste & La Ventura Compagnie
Création 2005 – Maison Folie de Wazemmes – Lille

UCHUU – CABARET

Pièce pour 7 interprètes.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Coproduction Compagnie Ariadone
« Les Hivernales » d’Avignon
CDC Provence Alpes Côte d’Azur
« Le Cuvier » / CDC d’Aquitaine
l’Office Artistique de la Région Aquitaine
le CCN Ballet Biarritz (accueil studio 2008)
l’IDDAC et le Conseil Général des Landes
Autre partenaire Théâtre Olympia / Scène conventionnée d’Arcachon
Création 2008 – Salle Benoît XII – Festival « Les Hivernales » – Avignon

SORA NO AO – LE BLEU DU CIEL

Pièce pour 3 danseuses.
Chorégraphie de Carlotta Ikeda.
Coproduction Compagnie Ariadone
Création 2008 – ADC – Genève – Suisse